La Pneuma-thérapie : kezaco ?

Grâce à l’EmetAnalyse (voir article), j’utilise la pneuma-thérapie. La pneuma-thérapie, c’est la guérison de votre souffle de vie pour le revigorer par une nouvelle pulsion de joie et de créativité. Cette thérapie est conseillée particulièrement pour les cas de dépressions chroniques ou pour des personnes défaitistes, pessimistes, passives…

Je prends en considération la spiritualité de tout être. Nous ne sommes pas toujours conscients que nous avons une part spirituelle en nous.Nous pensons, nous respirons, nous mangeons, nous parlons, nous nous émerveillons…C’est notre souffle de vie qui nous le permet, c’est notre puissance de vie qui nous anime pour vivre toutes nos expériences. Pourtant nous pensons que c’est nous qui produisons tout cela, oui c’est vrai d’un côté mais de l’autre la mort nous rappelle justement notre fragilité et sans ce souffle de vie, nous ne pourrions plus rien faire. Notre prise de conscience de ce souffle (le pneuma) est essentielle pour la réalisation de nos rêves, de nos désirs. Il est bon d’en prendre soin, c’est respecter notre « Vie » mais aussi celle des autres, celle de la nature, celle des animaux…Parfois notre souffle a été remis en question, blessé par des paroles, des actes…mon rôle est de vous insuffler un « renouveau d’oxygène » pour sa guérison.

Présentation

La Pneuma-thérapie est un accompagnement global de l’être humain.
Elle associe :
– les savoirs anciens grecs, taoïstes et indiens,
– les connaissances de la psychanalyse post-doltoïenne et transgénérationnelle ,
– la modélisation symbolique et le clean coaching
– l’haptonomie science de l’affectivité et l’énergétique,
– la visualisation, les images intérieures et la méditation,
– le travail sur le mouvement en reliant le physique à l’émotionnel.
– l’apport de l’anthropologie, des mythes, de l’inconscient collectif, de la philosophie et de la pensée complexe.

Ses fondements

La Pneuma-thérapie s’inscrit dans une pratique heureuse, respectueuse de la personne et de son parcours de vie.
La Pneuma-thérapie oeuvre comme une psychologie des profondeurs et une énergie de l’agir. Elle propose une construction cohérente de la connaissance de soi et une écologie positive du corps, du cœur et de l’esprit dans une démarche de bientraitance.

La Pneuma-thérapie travaille sur l’énergie vitale de l’être.
Elle vient réparer ce qui n’a pu se mettre en place durant les premiers temps de la vie en soutenant la prise de conscience et le changement des représentations limitantes. Elle ouvre des lieux de compréhension sur l’histoire familiale nécessaire à l’évolution personnelle et au dégagement de situations de blocages, de souffrances, de peurs, de mal être, de contraintes frustrantes non comprises, de maladies, de déséquilibre intérieur…
Cette démarche analytique et pragmatique, fluide, souple, permet d’élargir les champs de perceptions, de vues et de potentiels dont l’objectif est à la fois de se sentir profondément mieux et d’entrer dans la réalisation de son évolution propre.

Ses objectifs

Elle a pour objectif de permettre la mise en cohérence des instances psychique, mentale, physique et spirituelle de chaque personne : de construire et soutenir son unité interne à la fois sur le plan de sa verticalité ( ses origines, ses objectifs, sa direction ) et de son horizontalité (les moyens, les alliances).

Elle vise à faire émerger ce qui chez tout individu constitue son patrimoine interne : que ce soient ses représentations sur lui-même et sur le monde , son système de croyances (culturel, familial et personnel) , la construction de ses structures mentales depuis les débuts de sa vie, son fonctionnement psychologique, son roman familial, le langage de son corps (maux, maladies, talents), ses désirs, ses rêves ou ses aspirations profondes et enfin les motivations qui génèrent tel ou tel comportement dans son actualité.

article tiré du site : http://pneuma-coaching.com/therapie-du-corps-coeur-esprit/

La PNL : kezaco ?

J’utilise les outils de la PNL pour rentrer en communication avec votre type de communication. Chacun d’entre nous aime utiliser ses expressions favorites telles : « tu vois… » ou « tu entends ce que je te dis » ou « je ne la sens pas celle-ci »… Nous avons donc une approche des situations selon notre sens que nous privilégions  (l’auditif, l’odorat, le goût, l’ouïe, la vue et le toucher). La combinaison des outils de la PNL avec l’état hypnotique renforce votre inconscient à trouver ses propres ressources pour votre libération, votre changement, votre guérison.

La PNL est un outil d’accompagnement thérapeutique pour :

  • résoudre les conflits avec vous-même, ou diverses formes de mal-être,
  • libération de blocages, de peurs, de phobies, d’addictions,
  • effectuer un deuil (d’une relation, d’une personne, d’une fonction, d’une période de votre vie…),
  • désactiver des émotions gênantes ou douloureuses,
  • vous connecter à vos ressources inexploitées (votre vrai potentiel !),
  • affirmer votre personnalité,
  • mettre en place et activer vos stratégies mentales gagnantes,
  • Ancrer votre place et relancer votre rôle dans votre vie,

 

 

L’Analyse Transactionnelle : kezaco ?

J’utilise souvent l’Analyse Transactionnelle pour la prise de conscience de nos comportements involontaires. Souvent nous réagissons d’une manière irréfléchie, involontaire. Pourquoi ? Parce que nous ne savons pas que nous avons en nous des pulsions qui sont créées par nos 3 états de notre moi qui peuvent être en souffrance. Ils ont été peut-être  blessés lors de leur structuration, de leur maturation. Ils ont donc développé des mécanismes de défense qui avec le temps sont devenus obsolètes, inadaptés.

Le concept de base de l’analyse transactionnelle est celui des 3 états du moi, formés au cours de la petite enfance et qui constituent la structure de toute personnalité : ce sont le Parent, l’Adulte et l’Enfant. On les représente généralement par 3 cercles superposés. Tous les 3 sont aussi importants l’un que l’autre. Ce qui se passe dans nos rapports interpersonnels et dans nos vies dépend en grande partie de l’état du moi à partir duquel nous agissons, dans telle ou telle situation. Analyse transactionnelle

  • L’état Enfant, notre enfant intérieur, est celui d’où provient notamment la créativité, le jeu, l’intuition, les pulsions et les sentiments. S’il peut être spontané, intuitif et créateur, l’Enfant peut aussi être capricieux, rebelle ou soumis.
  • L’état Parent, pour sa part, est responsable, réconfortant et protecteur. Il représente le sens éthique et les normes, ce qui constitue la base du respect de soi et d’autrui. Il est « civilisé », mais peut être critique, dévalorisant et contraignant.
  • Quant à l’état Adulte, il sert de fonction équilibrante entre le Parent et l’Enfant, sachant quand lâcher du lest à l’un ou à l’autre. Il évalue, réfléchit et fonctionne de manière rationnelle en fonction de la situation du moment. L’état Adulte est un genre d’ordinateur : il n’est ni négatif ni positif.

Dans le cas d’un psychisme « idéal », chaque état occupe la bonne place au bon moment. Par exemple, si à l’intérieur d’une personne le Parent peut poser des limites à l’Enfant, cette personne pourra s’éclater dans une fête sans pour autant perdre la tête. Ou elle pourra énoncer des idées originales, voire farfelues, dans une réunion de travail sans que le Parent muselle l’Enfant.

Mais il arrive souvent que l’un des états soit atrophié, ou trop omniprésent, ou qu’il ne comporte que sa dimension négative. Si l’état Adulte est « contaminé » par certains aspects du Parent ou de l’Enfant, la personne n’aura pas accès à ses pleines ressources « adultes ». Des personnes peuvent être « figées » dans un état particulier. Certaines seront toujours renfrognées, comme le Parent critique, par exemple. D’autres réagiront inexorablement de la même façon, peu importe que cela soit approprié ou non (en éternel Enfant soumis, par exemple).

Lorsque 2 personnes échangent entre elles, une grande variété de « transactions » peuvent avoir lieu. Cela dépend de l’état d’être à partir duquel chaque personne s’exprime; de l’état d’être auquel on croit s’adresser; et de l’état d’être réel de la personne qui répond. Les échangesparallèles ou complémentaires ne créent généralement pas de conflits : par exemple lorsque le Parent parle à l’Enfant et que l’Enfant répond au Parent; ou lorsque le Parent s’adresse au Parent qui répond en Parent. Mais cela ne signifie pas nécessairement que ces échanges sont sains.

Les malaises psychiques, les conflits et les ruptures surviennent lorsque les transactions sont croisées : par exemple, un Adulte demande une information factuelle à l’autre Adulte qui, se pensant pris en défaut, réagit plutôt en Enfant soumis à un Parent. Les possibilités de transactions croisées sont considérables et donnent lieu à toutes sortes de frustrations, de malentendus, de manipulations… Sans s’en rendre compte et sans comprendre ce qui pousse l’autre à réagir d’une telle façon, les gens sont donc très souvent engagés dans des transactions dysfonctionnelles.

À ces notions de base, beaucoup plus complexes que ce résumé ne le laisse deviner, se greffe une foule de concepts susceptibles de révéler le psychisme de l’individu. Mentionnons les transactions à double fond (avec degré apparent et degré caché); les stratagèmes (games) qui sont des transactions truquées en vue d’un bénéfice; les échanges de signes de reconnaissance, réussis ou pas; les rôles dramatiques (persécuteur, sauveteur, victime); les scénarios de vie et lescontre-scénarios, etc.

http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=analyse_transactionnelle_th

L’Emethanalyse : kezaco ?

L’ Etiopsychologie kezaco ?

L’étiopsychologie est une thérapie que j’utilise pour traiter des troubles somatiques.

Notre ventre, notre 2 ème cerveau enregistre toutes les émotions générées par une situation. Une porte qui claque, provoque un sursaut, celui-ci s’inscrit dans les organes internes du ventre et lorsque un bruit similaire apparaît de nouveau, nous sursauterons de nouveau. Ce sont des mouvements involontaires qui’s’inscrivent en dehors de notre volonté. Dans cette conférence, vous verrez comment notre empreinte émotionnelle crée en nous des comportements réflexes.

En cabinet, je combine les connaissances de cette approche et l’hypnose pour neutraliser ces mémoires qui nous amènent à des schémas de répétition inconscients.

Quelle est la différence entre l’hypnose classique et l’hypnose ériksonienne ?

messmerL’hypnose dite classique est appelée hypnose de spectacle. Elle est utilisée par l’hypnotiseur de spectacle. Il prend soin de vérifier que les « cobayes » soient bien suggestibles, c’est-à-dire qu’elles obéissent d’une manière involontaire aux paroles de l’hypnotiseur. Ils utilisent des suggestions directes pour induire rapidement une transe hypnotique.

Une transe hypnotique : c’est un état de conscience qui se modifie. La personne est mise en condition pour recevoir une idée et se comporte en fonction de ce qui est proposé. Il y a une dissociation entre son corps et son psychisme. C’est donc important qu’il y est une déontologie respectée. Le corps obéit aux ordres reçus, l’esprit rationnel est mise en hors circuit pendant un moment ponctuel.

Voici cette vidéo qui démontre cette dissociation corps/esprit

L’hypnose éricksonnienne se démarque de cette forme d’hypnose car elle a pour objectif de soigner l’inconscient par l’inconscient. Notre inconscient possède de grandes ressources de guérison méconnues. C’est ramener les personnes vers un changement dans un lâcher-prise avec notre conscient. Cette approche utilise des suggestions directes et indirectes. Ces suggestions indirectes ne sont pas des ordres mais induisent qu’il n’y a rien à faire, rien à savoir, on stimule la zone inconsciente à agir. On lui permet de s’exprimer librement en collaboration avec le corps physique.