Un outil puissant de guérison

La douche du coeur est un outil puissant pour amorcer la guérison des blessures intérieures. C’est une démarche personnelle, une vision nouvelle de soi avec des croyances renouvelées sur soi et sur les autres.

La douche du coeur permet de nettoyer par le pardon toutes les scories de l’humiliation et de l’injustice reçues. C’est s’offrir un cadeau à soi pour retrouver sa dignité et sa confiance en soi et en la Vie. L’amour envers soi est régénéré par cette douche. On peut vraiment visualiser de prendre une douche d’Amour et que l’eau de la lumière de la Vérité vous redonne de la vitalité et un nouvel élan de vie. Vos rancunes, rancoeur, amertume, haine peuvent être balayées par cette nouvelle vibration. C’est une intention de coeur pour la restauration de votre âme blessée.

Avec douceur et bienveillance

Sabine-Hoa

 

 

Se pardonner, mais comment ?

Bonjour à tous,

Voici des extraits de la clown-conférence donnée par Sabine-Hoa en 2018 à Annecy.

Le pardon à soi est un vaste sujet. Certains vont diront, jamais, d’autres oui, je pardonne aux autres mais pas à moi ! Finalement savons-nous vraiment ce qu’est le Pardon ? Dans cette clown-conférence, vous allez découvrir les facteurs qui nous empêchent de nous pardonner : les contrats contre soi, le déni de nos blessures, le déni de nos émotions, laisser notre juge intérieur nous dévaloriser sans le remettre en question…Un secret changer de voix et de voie : par la voix du coeur et par la voie du Pardon. Une conférence décapante qui va vous donner envie de vous pardonner et surtout de nous rencontrer. Avec bienveillance et douceur, Sabine-Hoa

Fin du périple en Asie…

Je suis à Koh Tao, une petite île paradisiaque à l’est de la Thaïlande. Dans mon bungalow, j’ai la vue sur la mer. Je savoure ces moment de solitude. Je sens en moi comme une élévation de conscience spirituelle. Je suis heureuse et je me sens privilégier de la Grâce de la Providence, une offrande de la Vie à mon égard.

Mon âme souhaite partager quelques réflexions…

IMG_20190301_064556

Voici la phrase inscrite sur le mur de ma chambre :

IMG_20190228_064335

« La vie est comme une boîte de chocolat : tu ne sauras jamais ce que tu vas recevoir… si tu ne la goûtes pas. »

La vie demande qu’on la goûte pour l’apprécier. C’est vrai que parfois la vie ne nous amène pas les saveurs que nous aimerions déguster, nous n’apprécions pas particulièrement l’amertume, nous cherchons tous soit le sucré ou le salé…Et pourtant l’amertume est une saveur nécessaire pour nous indiquer que la plante possède des toxiques mais également des bienfaits thérapeutiques dans certaines circonstances. A lire cet article : http://segolene.ampelogos.com/news/role-et-importance-de-l-amer.

La vie contient sa dose d’amertume pour nous faire réfléchir sur notre état intérieur. Est-ce que je vais continuer à me mentir sur mes croyances-illusions ? Est-ce que je vais continuer à accuser l’Autre de tous mes maux ? Est-ce que je vais poursuivre mon chemin en croyant que c’est moi qui le dirige alors que ce sont  mes souffrances intérieures qui influencent mon comportement ?

La nature possède en elle la puissance de guérison en son sein. Notre guérison est en nous, le secret : notre changement de regard sur soi, sur nos souffrances, sur nos identifications…

Lorsque je vois la Nature se présenter à moi, j’observe qu’elle n’a pas besoin de se revêtir d’un habit ou de jouer un rôle pour me convaincre de sa beauté.

Nous les humains, nous ne savons plus être, nous devons prouver constamment que nous sommes une personne bien ou capable, le regard e l’Autre est si important même s’il est faussé…

IMG_20190206_093803

Nous avons simplement oublié que nous sommes la Nature, merveilleux même si notre corps ne nous correspond pas, même si nous n’avons pas l’intelligence requise pour impressionner… Nous sommes parfaits même dans notre imperfection ! Nous sommes des miracles que le Créateur a créé de ses mains dans une intention d’Amour pur. Et pourtant combien de critiques nous nous adressons à chacun d’entre nous ?

IMG_20190215_175103

Passons notre précieux temps à bénir notre Créateur pour son travail d’artiste,  de Le remercier pour toutes les belles vibrations qu’Il nous a transmises. Choisissons de croire que nous pouvons refuser tous ces mensonges nous concernant.

Retrouvons notre spontanéité et notre fraîcheur d’enfant, notre légitimité d’exprimer notre joie, bénéficions en toute quiétude de cette nature merveilleuse ! La louange permet de laisser tomber nos résistances à l’Amour.

IMG_20190219_162647_1

Notre âme a besoin d’être épurée par le don du Pardon. Pardonner c’est vivre d’une manière honorifique , c’est garder le pouvoir d’être heureux malgré les circonstances, c’est se réconcilier avec ce qui a été inconsolable un jour, cet enfant blessé en nous.

Notre âme a besoin d’être éclairée par notre Amour pour devenir une artiste et créer des nouveaux lendemains lumineux…

Mon voyage touche bientôt à sa fin, c’était un voyage à l’intérieur de mes paysages internes. Mes yeux ont vu la bonté et la beauté partout où mon regard s’est posé, désormais mes paysages internes auront le même éclat de lumière, de couleurs que j’ai vues dans la mer, dans les montagnes, dans les temples, dans les yeux des animaux, dans les yeux des personnes rencontrées…

IMG_20190215_065038

 

Je tiens à remercier chaleureusement toutes les personnes qui m’ont suivie au travers de mon périple et m’ont mis des commentaires à certains de mes articles.

Je tiens à remercier particulièrement mon amie Nathalie qui m’a accompagnée dans la première partie du voyage, nous avons appris toutes les deux à nous apprécier mutuellement et à dépasser nos différences même si parfois cela semblait difficile… pour nos égos respectifs.

Je tiens à remercier avec tendresse mon compagnon et confident qui m’a soutenue dans mon projet, même si cela lui a coûté de rester loin de moi, son amour envers moi est basé sur la confiance et le respect, j’en suis touchée et honorée.

Un alléluia à la Vie et aux synchronicités mises en place pour toutes les rencontres qui ont réjoui mon coeur.

Chaque rencontre, chaque parole est un don de l’Amour !

Partageons précieusement notre Parole comme un nectar pour édifier et encourager…

Avec bienveillance et douceur,

Sabine-Hoa

Visite aux éléphants dédiés au tourisme

Une réflexion au sujet des éléphants dédiés au tourisme au Laos, mais aussi dans tous les pays asiatiques : faut-il les monter ? Nourrir ce commerce ? Je me suis posée cette question et j’ai fait l’expérience d’aller les voir pour voir comment ils étaient traités. Par contre je ne savais pas qu’en amont, avant de devenir domestiqués, il avaient subi en tout cas pour une certaine majorité, de la maltraitance pendant la période de leur domestication…

Tout jeune, vers l’âge de cinq ans, le jeune éléphanteau est séparé de sa mère. Il est enfermé dans une cage et il doit apprendre à obéir à son mahout, celui qui va s’occuper de lui toute sa vie et le faire travailler…Pour apprendre l’obéissance, il sera attaché et piqué par une lance pour qu’il comprenne ce qu’il doit faire. Si le petit éléphanteau est élevé chez les humains, son dressage sera plus doux car par mimétisme, il accomplira ce qu’il lui sera demandé. Par contre si c’est un éléphant sauvage, l’objectif c’est de lui casser son esprit sauvage et rebelle. Il sera durement éprouvé.

https://www.luangprabang-laos.com/Le-dressage-traditionnel-au-Laos

Ce type d’éducation que l’on fait subir aux éléphants, c’est ce que l’on peut voir parfois sur certains enfants dans certaines familles, certains groupes communautaires, certaines organisations. C’est ce que l’on appelle le contrôle mental par la peur et la violence : https://www.nouvelordremondial.cc/2014/05/30/le-controle-mental-des-jeunes-filles-par-la-programmation-monarque/

J’ai lu des articles que ces animaux vivent un enfer dans les exploitations forestières. Ils sont des bêtes de somme, ils doivent travailler dans des conditions épouvantables. C’est pourquoi certains sont reconvertis dans le tourisme pour qu’ils ne soient plus dans ces exploitations. D’autres associations s’attachent à les sauver et à les faire connaître sans qu’ils soient montés. Le palanquin en bois est lourd et peuvent blesser leur colonne vertébrale.

https://www.elephantconservationcenter.com/wp-content/uploads/2018/03/ECC-WebBrochure-French.pdf

Lorsque j’ai visité ce camp, les animaux étaient bien traités, ils ne portaient que 2 personnes sur leur dos. Ils ne présentaient aucune trace de blessures, les mahouts semblaient doux avec eux. Mais nous ne pouvons pas toujours voir les dessous de l’iceberg.

Mais je pense que je préférerai à l’avenir privilégier ces associations sensibilisées pour le devenir des éléphants d’Asie.

Je pars en Thaïlande, à Koh Tao, un lieu pour tous les fans de plongée et de snorkeling. 10h de voyage m’attendent.

 

 

 

 

Visite aux cascades Kuang Si

Aujourd’hui, lever tôt 7h, pour aller voir les fameuses cascades de Kuang Si à 29 km de Luang Prabang. Mon hôte me conduit gentiment en ville pour que je prenne un minivan. Je n’ai pas osé louer un scooter… Avant le départ, je profite de prendre des clichés de beaux temples bouddhistes. Je suis étonnée de la violence des dessins qui recouvrent la façade. Je pense que ces scènes représentent l’état du coeur de l’homme quand il n’a pas atteint la sagesse. Mais c’est à confirmer…L’architecture est riche et vraiment magnifique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A 9h, nous partons, nous sommes un petit groupe. Le chauffeur prend au fur et à mesure les clients dans leurs hôtels respectifs. Nous arrivons vers 9h30. A l’entrée, nous avons la surprise de voir des ours somnoler sur leur perchoir. Il semblerait que ces ours aient été secourus et soient préservés. Ils semblent tous avachis et ne font aucune attention aux nombreuses photos des touristes.

Nous continuons notre chemin et nous leur laissons à leur sieste. Nous découvrons alors un paysage fantastique !

 

IMG_20190225_102110

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je décide de grimper en haut des cascades et tout le long du chemin, des arbres d’une majesté inouïe nous rappellent notre vulnérabilité… Je pense que les arbres peuvent nous transmettre à leur manière des messages pour nous connecter avec la Terre. Si nous maltraitons notre corps, nous maltraitons la Terre, et vice versa. Une fois que nous nous serons réconciliés avec notre humanité inscrite dans un corps, nous commencerons alors à respecter la nature et ses hôtes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sur le chemin alors que j’étais accompagnée d’un jeune couple, nous avons vu soudainement traversé devant nous un serpent vert venimeux. En faisant des recherche sur internet, voici ce qui est dit de lui :

article tiré de : https://www.asian-snake-wine.com/danger-des-serpents-venimeux-en-thailande-et-au-laos/

« La vipère de Vogel’s est un redoutable et dangereux prédateur qu’on peut observer généralement perché dans les arbres et enroulé autour d’une branche. Son venin qui est d’une grande toxicité a la particularité d’être à la fois hémotoxique et neurotoxique, en fait un serpent particulièrement craint par les promeneurs qui s’aventurent dans la jungle. Ceux-ci doivent également garder un œil attentif dans les branches qui sont sur leur passage car une morsure au cou à la tête peut-être rapidement fatale. La vipère de Vogel’sne mesure généralement pas plus de 80 cm. Sa peau verte pomme se confond facilement avec la végétation. Elle se nourrit de petits rongeurs, de lézards, d’autres espèces de serpents et de petits oiseaux. Elle se rencontre dans un grand nombre de pays d’Asie du Sud-est et notamment en Thaïlande, au Laos, au Cambodge, au Vietnam, en Malaisie, en Birmanie (Mynmar), au sud de la Chine et en Indonésie. »

Le serpent attire et repousse. C’est un animal qui anime chez nous une panoplie d’émotions antagonistes. On a vraiment peur et en même temps on est comme hypnotisé par sa façon de se mouvoir. Il est souvent repris dans toutes les religions comme un animal de protection (devenu le dragon chez les asiatiques), comme un animal qui nous amène à notre perte de salut (dans le jardin d’Eden, il représente le mal qui séduit…). Bref, il est en chacun de nous dans notre inconscient collectif. C’est un très bel animal qui a peur de nous et nous lui prêtons des intentions qui ne sont vraiment pas les siennes. Il veut juste vivre tranquillement sa vie de serpent…

IMG_20190225_122137

La journée a été pour moi une source de réflexions sur nos projections que nous faisons sur tel animal ou sur tel événement. Je pense qu’il est bon de prendre les choses comme elles viennent et ne plus poser des suppositions aléatoires sur elles. L’instant présent sans notre jugement permanent, sauf bien sûr s’il y a un danger, devrait être notre philosophie quotidienne. A chaque jour, la grâce de l’instant présent !

IMG_20190225_113247_1

Visite aux cascades de Tad Sae

Hier, je suis allée en vélo visiter les environs. Il faisait vraiment chaud, le vélo n’avait aucune vitesse, j’était vraiment essoufflée, de bonnes côtes. Les camions roulaient un peu vite et me frôlaient. Je ne me suis pas vraiment sentie en sécurité sur les routes. Finalement, je me suis arrêtée sur le bord de la route pour manger une soupe de nouilles et que vois-je sur ma gauche ? Une piscine avec plusieurs bassin dans un endroit perdu. Je n’y croyais pas et en plus elle était gratuite ! Beaucoup d’enfants et d’ado s’en donnaient à coeur joie ! Aucun touriste, que des laotiens ! J’ai mangé rapidement mon repas et ni une ni deux, j’ai plongé dans cette piscine miraculeuse et me suis délectée de la fraîcheur de l’eau. Tout le monde était habillé pour se baigner, j’ai fait comme tout le monde, histoire de se fondre dans la masse. Je fais de toute façon « locale ».  Je corresponds à tous les pays asiatiques visités car à chaque fois on s’adresse à moi avec la langue du pays, que ce soit les philippins, les viets ou les laotiens… Cela me fait bien rire à chaque fois !

 

Aujourd’hui, visite aux cascades de Tad Sae. Impossible de trouver un tuk tuk, personne ne parle anglais dans le village dans lequel je me trouve. Je me sens un peu perdue. Bref je décide de revenir chez mon hôte en lui expliquant ma difficulté. Il me propose de m’y emmener. Quelle chance ! Je monte à l’arrière de son scooter et partons à ces fameuses chutes. Sur la route, incroyable, je vois un énorme éléphant monté par un gars, pas le temps de prendre une photo, dommage… Il y avait des bus, des camions et j’étais à mille lieux de penser que je verrai cet animal sur cette route. Apparemment, il devait travailler car il avait des grosses chaînes.

Arrivée sur les lieux, je découvre un temple dédié à Bouddha, magnifique !

img_20190224_102618_1.jpg

Je dois prendre une barque pour me rendre aux chutes. J’accoste au bout de 7 mn de l’autre côté de la rive. Le lieu est super. Des piscines naturelles sont en attente de baigneurs. Il y a peu de monde.

Pour aller trouver les 3 cascades, je dois parcourir un chemin digne d’un parcours du combattant dans la jungle. Il y a des parties glissantes, des parties en rondins, bref, j’ai même glissé dans de la vase et je m’y suis vraiment enfoncée, j’ai eu un peu peur…

img_20190224_105016_1.jpg

Ce diaporama nécessite JavaScript.

IMG_20190224_145519

Arrivée à la cascade, stupeur ! Je ne m’y attends pas, c’est vraiment magnifique ! Plusieurs chutes sont là devant mes yeux, l’harmonie est partout… Quelques personnes sont en train de profiter de cette eau pure. Mon coeur est saisi par la beauté du lieu. Je saute dans l’eau rafraîchissante et me laisse masser par les chutes successives. Quel délassement ! J’ai fait mon plein d’ions négatifs, excellents pour la sérénité émotionnelle et la bonne humeur…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Merci à l’Univers pour cette belle journée merveilleuse ! Mon âme est remplie de gratitude … Seule l’énergie de l’Amour Inconditionnel peut inspirer la beauté et créer des merveilles. Biz à tous !

Etape à Luang Prabang au Laos

Je viens d’arriver à Luang Prabang ! Mon homestay est simple mais propre. Le personnel très doux et accueillant. Les laotiens sont plus silencieux que les vietnamiens. Il n’y a pas de klaxon lorsqu’ils conduisent. Ils s’expriment moins fort et saluent en joignant les 2 mains en signe de respect.

Ce pays semble tellement paisible et pourtant un drame se vit…

La persécution des Hmongs : une terrible vengeance… Comme en atteste le reportage de Grégoire Deniau pour Envoyé Spécial19, le conflit hmong se poursuit à l’heure actuelle. Cette population isolée a été bannie par les autorités pour avoir lutté contre le communisme pendant trente ans aux côtés des Occidentaux ; une partie a réussi à émigrer dans les démocraties occidentales20 mais les peuplades montagnardes restantes sont pourchassées par les armées laotiennes et vietnamiennes qui patrouillent sur l’habitat historique des Hmongs ; les derniers survivants sont confinés dans un espace interdit et continuent de résister pour leur survie.

Quand j’ai regardé ce reportage, j’ai vraiment été émue par cette tragédie… https://www.dailymotion.com/video/xhty9

Apparemment personne ne semble préoccuper par ce génocide… sauf un colonel, le colonel Robert Jambon. Cet officier qui avait passé quelques années dans les maquis H’mong des Hauts Plateaux s’est tiré une balle dans la tête le 27 octobre 2011 devant le monument aux morts indochinois à Dinan.

https://www.soldatsdefrance.fr/Dernier-acte-de-combat-d-un-grand-Soldat-de-France-le-Colonel-Robert-JAMBON_a920.html

https://fr.sputniknews.com/societe/201304171022586655-que-devient-le-peuple-hmong/

Je prie pour que toutes personnes puissent enfin trouver la paix et la légitimité de vivre libre.

———————————————————–

Je vais rester une semaine au Laos et partir après pour la Thaïlande.

J’ai pris quelques clichés des environs.

En traversant un pont de bambou, j’ai découvert le jardin d’Eden, un endroit serein qui se prête bien à la méditation. Quel bonheur de se retrouver et de laisser vagabonder ses pensées. Je suis si reconnaissante de ce privilège de vivre ces instants magiques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

J’ai été visité des éléphants dans une réserve où l’on les respecte. Il y a une prise de conscience de la maltraitance de ces animaux. Dans ce lieu, ils ne sont pas montés. Ils sont nourris sainement. Lorsqu’on arrive sur le lieu, on nous explique les besoins de ces animaux et ce qu’ils ont subi pendant les guerres puis avec l’arrivée des touristes. Le lieu est paisible et magnifique ! Nous leur avons préparé de la nourriture, des bananes avec du sel dedans, des boules de riz et un fruit dont je ne me souviens plus le nom. Puis nous avons pris une barque pour aller à leur rencontre. Quelle joie d’observer ces animaux bien soignés ! Nous les avons ensuite suivis dans la forêt pour qu’ils prennent leur douche et un supplément de nourriture. Ce fut un moment vraiment mémorable. Nous pouvons communiquer avec les animaux, eux essayent mais nous en avons perdu la connexion. Autrefois les anciens savaient le faire, à nous de revenir sensibles à ce lien qui nous unit tous, l’homme n’est rien sans l’animal. Si nous le maltraitons, nous continuerons à nous maltraiter et à nous rejeter. L’animal peut montrer son amour inconditionnel, c’est un exemple à suivre…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.