Relation d’aide centrée sur la personne : kezako ?

J’utilise la relation d’aide centrée sur la personne de Carl Rogers. La priorité d’une personne lorsqu’elle rencontre un thérapeute c’est :
  • de ne pas se sentir juger, d’être entendue sans aucun préjugé

  • de trouver une véritable compréhension, de se sentir soutenue dans sa démarche de changement

  • d’avoir une écoute avec des retours, qui lui permette de cheminer pour puiser dans ses propres ressources.

La Théorie de Carl Rogers et la relation aide

Qui était Carl Rogers ?

Carl Rogers, né en 1902 à Chicago, mort en 1987 à La Jolla est un psychologue humaniste américain. Son Approche Centrée sur la Personne (ACP) met l’accent sur la qualité de la relation entre le thérapeute et le patient (écoute empathique, authenticité et non-jugement).

Une étude publiée en 2002 dans la Review of General Psychology a classé Rogers parmi les six plus importants psychologues cliniciens du XXe siècle, deuxième derrière Sigmund Freud.

La notoriété de l’Approche Centrée sur la Personne est internationale.

Elle est pratiquée aux Etats-Unis, en Amérique du Sud, en Europe et au Japon. Elle est reconnue comme méthode au sein de l’EAP (Association Européenne de Psychothérapie).

Carl Rogers et la relation d’aide
psychologue_angers_img5
La relation d’aide est favorisée par trois attitudes non directives selon Carl Rogers : empathie; écoute active; non jugement
Carl Rogers avait de la nature humaine une conception peu commune à partir de laquelle il élabora une   psychothérapie originale. Il est le fondateur de la Thérapie Centrée sur la Personne.
Au lieu d’agir en expert qui comprend le problème et décide de la façon dont il doit être résolu, le thérapeute doit, selon lui, libérer le potentiel que possède le patient  pour résoudre par lui-même ses problèmes personnels.
C’est pour cela que Rogers préfère appeler le patient un « Client » ce qui signifie, pour lui  qu’il y a partage du pouvoir.
 Exemples de phrases de type empathique
  • Vous avez le sentiment d´être impuissant face à…
  • Vous éprouvez une frustration par rapport à …
  • Vous ressentez un malaise … de la rancune … etc …

 

On remarquera que l’ensemble des phrases empathiques du professionnel sont centrées sur le patient et sa manière de vivre les choses sur le plan affectif.
Cette manière de faire a pour but de permettre au patient de mieux cerner, par cet accompagnement ciblé, les conséquences affectives des expériences vécues et des appréhensions.
Du côté du professionnel, elles ont également pour effet de ne pas catégoriser les déclarations du patient, en autorisant celui-ci à exprimer par approbation simple ce qui est difficile pour lui de mettre en mots.
article de : http://corinne-girard.fr/home/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s